Home Tendances Social Media Le Vinvinteur : Le Laboratoire dédié à la Social TV de France-Television

Le Vinvinteur c’est l’émission qui  déchaîne twitter le dimanche soir.  Comment cette émission a réussi à percer et comment s’est elle articulée autour des réseaux sociaux ? Rencontre avec l’équipe et décryptage de ce programme nativement « social » qui ne cesse de nous surprendre.

Tout commence il y a un peu plus de deux ans, Vinvin aka Cyrille de Lasteyrie sous l’impulsion de la boite de production StoryCircus qu’il a co-fondé avec Henri Poulain lance le  Le Grand Webze. Première version de ce que deviendra le Vinvinteur, mais l’audience et le format n’ont pas pris, le format  en direct et l’horaire (23:35) auront envoyé le programme vers la sortie.

Loin d’être découragé dès la rentrée 2012 les équipes de Vinvin reviennent sur France 5 avec un nouveau programme décallé, original et condensé. L’horaire change mais reste compliqué, Cyrille l’explique très bien :  » On est vraiment un labo pour France 5, niveau audience c’est très compliqué de juger, on est opposé à des programmes historiques comme E=M6, des journaux nationaux. Le créneau horaire nous permet vraiment d’être expérimental, et j’accorde aussi une grande importance à la reconnaissance des professionnels sur la qualité de l’émission« 

vinvinteur-ban

Puisqu’on vous dit qu’il partage tout !

Juger sur la qualité plutôt que la quantité ?

Le Vinvinteur n’est donc pas une émission qu’il faut juger par l’audience. Comment alors juger de la performance de l’émission ?

Tout dabord par les sujets abordés et la la culture Web portée par l’émission. En effet le Vinvinteur se pose comme une vraie émission d’investigation digitale. Participative, qualitative, divertissante elle prône aussi la contributions de nombreux intervenants ayant des expertises variés mais surtout rares et uniques. Vinvin n’hésites pas à aller loin dans l’investigation jusqu’à dénoncer le féministe chez les geek notamment par les comportements dans certains jeux-vidéos.


Le Vinvinteur n°21 – L’Homme augmenté : vers l… par levinvinteur

En effet, Cyrille et son équipe sont tous des purs produits du web, ce qui leur permets d’avoir une vision très large de l’écosystème et des acteurs. Vinvin le premier puisque co-fondateur  avec Loïc Le Meur de Seesmic. Ajouté à cela la qualité des journalistes participants à l’émission comme Jean March Manach (ancien d’OWNI).

Alors le secret est-il là ? Si la vraie solution pour construire une émission participative et qualitative sur le social média était de construire une émission avec des vraies personnalités intellectuelles du web ? une part du secret est peut-être là. Rajouté à cela, des sujets pertinents et dans l’air du temps, on passe ainsi  Transhumanisme à la place de la Social TV, tout en réussissant à s’éloigner des sujets très faciles que sont les vidéos virales et les buzz du quotidien que l’on retrouve dans de nombreux zap. Difficile ? oui, mais pas impossible.

Le participatif comme moteur ?

La réponse est pour moi oui et c’est un point clef de l’émission. Le Vinvinteur ne se positionne pas comme un simple diffuseur de tweet, pour Vinvin: «  l’intérêt de diffuser des tweets à la télévisions comme les débats TV où les émissions  de Reality TV reste assez limité, rajouté à cela que le rythme d’informations de notre programme est élevé et la durée courte. Ce qui oblige à se concentrer sur le contenu du programme plutôt que d’essayer de réaliser une interaction qui ferait perdre l’attention du public… » 

Diffuser des tweets à la Télévision correspond simplement plus à des programmes longs (minimum 2h) ce qui permet de mettre en avant des dizaines d’internautes et de réaliser des échanges et rebonds de Twitter à la TV et de la TV à Twitter.

Le partage reste un fort potentiel pour augmenter les audiences d’un programme. Selon une étude de Nielsen et Social Guide une hausse de 8,5% du volume de tweets se traduirait ainsi par une augmentation de l’audience de 1%. Un sondage plugé sur le site du Vinvinteur le montre 1/4 des votants déclarent avoir découvert l’émission sur les réseaux sociaux et plus de 40% disent regarder le vinvinteur sur France 5, ce qui signifie que les réseaux sociaux et les discussions ont amené de l’audience TV au Vinvinteur. Le bon équilibre TV-Web a donc été trouvé. Valérie Jeanne-Perrier l’explique d’ailleurs assez bien dans une interview dans l’émission : « Web et télé sont en train de s’acheminer vers un mariage de raison. »

Le mariage entre TV-Audience-Web devient de plus en plus complexe quand il s’agit d’essayer de fonder un programme. Le Vinvinteur semble avoir trouvé son équilibre. Mais quand on comprend les enjeux d’audience pour la publicité lors des prime-time, on peut vraiment se poser la question de comment va s’incorporer les réseaux sociaux ( App second screen ? Opération Social TV ? TV Connecté ? Box connecté ? ) Rajouté à cela les acteurs Producteurs-Chaînes-Agences-Technologies…
Cette rencontre était aussi pour nous la chance de tester une nouvelle expérience. Lors du Vinvinteur de dimanche 14 avril nous vous proposerons un livetweet « enrichi » des coulisses en temps réel de l’émission, avec le soutien de notre partenaire NIKON, qui nous a équipé. l’occasion pour nous de tester une nouvelle démarche narrative autour d’un programme cours ! Rendez-vous donc dimanche !

Share
3 réponses A cet article

Laisser un commentaire